Parmi les plus de 700 personnes inculpées en lien avec l’attaque du Capitole du 6 janvier 2021, seules une quarantaine sont accusées d’avoir planifié et coordonné l’insurrection. La grande majorité sont des membres des Oath Keepers et des Proud Boys, les principaux groupes paramilitaires d’extrême droite, avec les Three Percenters et le 1st Amendment Praetorian, à avoir participé à l’assaut pour tenter d’empêcher la certification de la victoire de Joe Biden. Des groupes violents, anti-gouvernement, qui flirtent avec le suprémacisme blanc et cèdent aux sirènes des théories conspirationnistes, prêts à en découdre. Leurs leaders sont dans le viseur du FBI et de la commission spéciale du Congrès déterminée à établir les responsabilités. Mais qui sont-ils vraiment?