Au moins trois personnes ont été tuées vendredi matin, jour anniversaire de l’indépendance afghane, lors d’une attaque suicide revendiquée par les talibans contre le siège à Kaboul du British Council, l’agence britannique internationale spécialisée dans l’éducation et la culture.

Des tirs nourris étaient toujours entendus vers 6 heures (heure suisse) à l’intérieur du complexe visé, situé dans le quartier de Kart-e-Parwan. Une brèche était visible dans un des murs d’enceinte, créée par l’explosion d’une voiture, dont la carcasse était en feu.

«Je peux confirmer que trois personnes ont été tuées, qu’il y a cinq ou six blessés, mais le bilan pourrait augmenter», a déclaré le chef de la police criminelle de Kaboul, Mohammad Rahim Zahir. Il n’a pu préciser si les victimes étaient de nationalité afghane ou étrangère, ni s’il s’agissait de civils ou de membres des forces de sécurité.

L’attaque a commencé vers 3h45 (heure suisse) par deux fortes explosions, à quelques minutes d’intervalle, suivies par des tirs sporadiques, dans le quartier de Kart-e-Parwan. «Il y a eu deux explosions déclenchées par des kamikazes, mes hommes sont au travail», a déclaré, peu après le début de l’attaque, le chef de la police de Kaboul, Ayoub Salangi, sans donner d’autres détails.

Un porte-parole de l’ambassade britannique à Kaboul a confirmé que le complexe du British Council à Kaboul avait été attaqué, sans plus de précisions.

Un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a affirmé que la cible de l’attaque était le consulat britannique et une annexe de l’ONU. «Les moudjahidin talibans ont pris d’assaut ces deux complexes et d’intenses combats se poursuivent avec la police afghane», a-t-il déclaré.

Un porte-parole de la Mission de l’ONU en Afghanistan (Unama), Dan McNorton, a démenti qu’un site de l’ONU a été visé.

«Aujourd’hui [vendredi] est l’anniversaire de notre indépendance, obtenue des Britanniques il y a 92 ans. L’attaque d’aujourd’hui marque ce jour. Les Britanniques ont à nouveau envahi notre pays», a déclaré Zabihullah Mujahid.

Vendredi est le jour anniversaire de l’indépendance de l’Afghanistan, obtenue de la puissance coloniale britannique en 1919.

Avec 9500 hommes déployés dans le pays, Londres est, loin derrière les Etats-Unis, le deuxième contributeur en troupes de l’Isaf, forte de 130 000 soldats, aux deux tiers américains.