L’explosion s’est produite à 05h39 locales (04h39 suisses). Un inconnu avait prévenu la rédaction du quotidien «Elefthérotypia» de l’imminence de l’explosion, permettant à la police de prendre des mesures de précaution.

La bombe avait été placée dans une voiture. Elle a détruit six autres véhicules et endommagé la façade de la Bourse, située sur une grande avenue de l’ouest de la capitale. La circulation a été interrompue pendant plus d’une heure. Une femme a été légèrement blessée par des bris de vitres. La Bourse fonctionnera normalement ce mercredi, a assuré son président.

Un autre engin explosif de fabrication artisanale a aussi explosé mercredi matin à Salonique (nord), près du ministère de Macédoine-Thrace. Un inconnu avait également prévenu la police et la rédaction d’une chaîne de télévision. L’engin, placé derrière le ministère de Macédoine-Thrace, a provoqué des dégâts matériels limités.

Ces attentats interviennet trois jours avant l’inauguration de la foire internationale de Salonique par le Premier ministre Costas Caramanlis, qui marque la rentrée politique et sociale. Ils n’ont pas été revendiqués immédiatement. La Grèce fait régulièrement l’objet d’attentats, souvent perpétrés par des groupes extrémistes de gauche.