Les responsables de l’attentat déjoué samedi soir à New York, où une voiture piégée a été découverte avant un début d’explosion, seront trouvés et punis, a déclaré dimanche le président des Etats-Unis Barack Obama, pendant que les enquêteurs accumulaient les indices. «Nous allons faire ce qui est nécessaire pour protéger le peuple américain, pour trouver qui se cache derrière ce projet qui était potentiellement meurtrier, et pour faire en sorte que justice soit faite», a déclaré le chef de l’Etat, qui venait d’arriver en Louisiane pour évaluer les dégâts de la marée noire provoquée par une fuite de pétrole au fond de la mer.

M. Obama a félicité les forces de l’ordre new-yorkaises, intervenues très rapidement samedi soir à Times Square, un des quartiers les plus actifs de la ville. Il a tenu aussi à «remercier le citoyen qui a remarqué quelque chose de suspect et l’a signalé aux autorités», à l’adresse du vendeur de tee-shirt, ancien combattant du Vietnam, qui a remarqué la fumée s’échappant d’un 4x4 et a immédiatement alerté la police.

La vidéo d’un homme sur les lieux , meilleur indice pour l’instant

Le chef de la police de New York Raymond Kelly a estimé qu’aucune preuve ne permettait pour l’instant d’authentifier la revendication de l’attentat avorté faite par les talibans pakistanais. De son côté, le maire de New York Michael Bloomberg a déclaré que les enquêteurs n’avaient pas de preuve liant cette action à Al-Qaïda ou une autre organisation terroriste majeure.

Parmi les vidéos de surveillance examinées par les enquêteurs, l’une montre un homme d’«une quarantaine d’années» qui semble particulièrement intéresser la police. L’homme «enlève une chemise sombre et l’on voit une chemise rouge dessous», a révélé Ray Kelly, soulignant que l’épisode n’avait peut-être rien à voir avec l’attentat.

Outre cet enregistrement vidéo, Ray Kelly a dit qu’un touriste avait déclaré «avoir peut-être une photo de l’individu» qu’il aurait prise en filmant la police montée qui patrouille dans le quartier.

Le chef Mehsud impliqué?

Les auteurs d’une vidéo signée «Tehrik-e-Taliban», les talibans pakistanais, postée sur YouTube, ont revendiqué la tentative d’attentat. Dans cette vidéo, il est affirmé que la tentative était une riposte aux récents assassinats de deux hauts responsables du réseau Al-Qaïda en Irak et à des attaques de drones américains au Pakistan, selon le site de renseignement américain SITE.

Lundi, le SITE a rapporté que le chef taliban pakistanais Hakimullah Mehsud était apparu sur une autre vidéo datée de début avril annonçant des attentats dans de grandes villes des Etats-Unis. Mehsud aurait été tué dans un raid aérien américain en janvier mais selon des médias américains la semaine dernière citant les services de renseignement pakistanais, il a survécu à l’attaque.

Un attentat artisanal

L’attentat déjoué semble le plus grave aux Etats-Unis depuis la tentative commise à Noël dernier à bord d’un avion en provenance d’Amsterdam qui s’apprêtait à atterrir à Detroit (nord). L’engin incendiaire, dont M. Bloomberg a souligné le côté «amateur», était composé de trois bonbonnes de propane, de deux bidons d’essence, de fils électriques, de feux d’artifice, ainsi que de deux réveils. Elle semblait aussi contenir de l’engrais chimique.

Selon des témoins interrogés sur CNN, il y a eu un semblant d’explosion et un début de panique dans la rue. «Apparemment c’était en phase de détonation, mais cela n’a pas marché», a indiqué au New York Times le porte-parole de la police de New York, Paul Browne.

M. Kelly a précisé que le véhicule, un Nissan Pathfinder vert foncé aux vitres teintées, portait des plaques d’immatriculation du Connecticut appartenant à une autre voiture. La police a déjà interrogé le propriétaire des plaques qui affirme s’être débarrassé de son véhicule à la casse.

Times Square est connu dans le monde entier pour ses théâtres et les immenses panneaux lumineux qui décorent les façades. Le quartier, évacué dans la nuit, a retrouvé dimanche son aspect habituel.