L’histoire dérange. Le propriétaire de la pizzeria Casa Nostra, frappée par les attentats de Paris, est accusé d’avoir vendu la vidéo de l’attaque de son restaurant au Daily Mail pour la somme de 50 000 euros. Le restaurateur nie avoir conclu un tel marché avec le tabloïd britannique, malgré la diffusion d’images montrant des négociations avec un journaliste. Une séquence diffusée lundi 23 novembre dans l’émission Le Petit Journal de Canal +.

Face à la polémique, la mairie de Paris n’a pas tardé à réagir. «Nous avons bloqué le versement des 40 000 euros» d’aide votée lundi en Conseil de Paris «tant que le gérant n’aura pas reversé les 50 000 euros touchés au fonds d’aide aux victimes», a indiqué Mathias Vicherat, directeur de cabinet du maire PS de Paris, Anne Hidalgo. Cette aide est accordée à chaque commerçant touché par les attentats du 13 novembre.

«Une forme de stupeur»

«C’est à lui de revenir vers nous avec une attestation» de versement de la somme qu’aurait payée le tabloïd britannique Daily Mail pour les images des caméras de vidéosurveillance du restaurant lors de la fusillade. Cette pratique provoque une «forme de stupeur mais ne doit pas ternir l’immense majorité des commerçants qui ont été solidaires», a ajouté Mathias Vicherat.

La mairie de Paris a voté lundi le déblocage de 560 000 euros pour les 15 commerces touchés par les attentats qui ont fait 130 morts et 350 blessés.