L'essentiel

Cette semaine, plusieurs pays européens vont commencer à mettre en œuvre l'assouplissement des mesures de retranchement, en particulier l'Allemagne.

La Norvège rouvre ses crèches, mais des parents s'y opposent.

Durant le week-end, avec 292 décès, Vaud est devenu le canton le plus affecté, devant le Tessin (281).

Dans ce canton comme les autres règne une certaine confusion sur le genre de commerces qui pourra rouvrir lundi prochain.

En France, le premier ministre Edouard Philippe a indiqué que la réouverture des écoles dépendra des régions, avec des classes potentiellement divisées par deux et scolarisées une semaine sur deux, en alternance.

Retrouvez les nouvelles de samedi et dimanche


■ A Ouagadougou, le grand marché reprend

Dans la capitale du Burkina Faso, le marché de Rood-Woko a rouvert ses portes ce lundi. Les responsables, cités par Lefaso.net, ont mis en avant l'importance économique, politique (un geste aux commerçants) et sociale de cette réouverture: «Rouvrir Rood-Woko, c’est permettre à environ 500 000 ménages de Ouagadougou de vivre dignement sans tomber dans la précarité et le dénuement», a plaidé le maire Armand Beouindé.


■ La crainte d'une «ruée» dans les commerces

Les autorités vaudoises, qui tiennent un point de presse, ont relevé une «légère baisse» des hospitalisations et des cas sévères.

Après le week-end de Pâques, les officiels vaudois s'étaient montrés très durs à l'égard des commerces, surtout les grandes surfaces, évoquant des «dérapages» en matière de règles de distanciation et d'hygiène. Ils relèvent aujourd'hui une «nette amélioration» en la matière.

En revanche, ils disent leur crainte d'une «ruée dans les commerces» le 27 avril, selon les mots de Denis Froidevaux, chef de l'état-major de conduite.

Il règne toujours une certaine confusion concernant la réouverture des commerces, telle qu'annoncée par le Conseil fédéral jeudi dernier. Ce lundi une heure auparavant à Berne, un représentant du Secrétariat d'Etat à l'économie a laissé entendre que le choix du type de commerces qui ouvriront le 27. «C'est une nouveauté», lance Denis Froidevaux, pour qui «nous devrons analyser ce que cela signifie».

Il note que les personnes engagées dans le dispositif observent «une certaine impatience» dans la population en vue de cette date du 27.


■ Une agence française rappelle qu'il n'y a pas de preuve de transmission par les animaux de compagnie

Malgré de nouvelles études, il n'existe toujours «aucune preuve» que les rares animaux de compagnie infectés par le nouveau coronavirus puissent contaminer l'Homme, annonce l'agence sanitaire française Anses, qui a passé en revue les éléments nouveaux survenus depuis son dernier avis de début mars.

Depuis l'apparition du SARS-CoV-2 (nom précis du nouveau coronavirus), quelques cas d'animaux domestiques testés positifs ont été rapportés, notamment deux chiens et un chat à Hong Kong, et un chat en Belgique, soulevant des inquiétudes.

Les premières infections animales expérimentales – dont les résultats publiés ces dernières semaines n'ont pas été validés par d'autres scientifiques à ce stade – montrent que les porcs, les poulets et les canards ne sont pas réceptifs au virus et que les chiens sont «peu réceptifs», poursuit l'agence sanitaire.

En revanche, les chats, surtout les jeunes, sont susceptibles d'être contaminés, ainsi que les furets et les hamsters qui développent en outre des signes cliniques.

Mais «aucun cas de contamination de l'Homme par un animal de compagnie n'a été à ce jour rapporté» et «il n'existe actuellement aucune preuve scientifique quant à la transmission du SARS-CoV-2 d'un animal domestique infecté à l'Homme», affirme l'agence.

Deux articles à ce sujet:


■ Un faible nombre de nouveaux cas

L'Office fédéral de la santé publique a indiqué que le nombre de nouveaux cas de coronavirus en Suisse a augmenté de 204 en un jour, soit 132 de moins que la veille. Au total, le pays compte 27 994 cas confirmés.

Le brigadier Raynald Droz indique que l'armée continue de réduire son déploiement dans la cadre de la pandémie de coronavirus. Entre 300 et 400 jeunes recrues pourront être renvoyées à la maison cette semaine.

Il y a environ un mois, nous parlions de mobilisation, aujourd'hui nous parlons d'une réduction du déploiement

Il a été décidé au cours du week-end qui pourra rentrer chez lui. Il s'agit principalement de soldats en service long.


■ Le point sur le déconfinement en Allemagne

En Allemagne, la pandémie est jugée «sous contrôle et gérable», selon les autorités, qui ont autorisé la réouverture lundi matin des magasins d'une surface inférieure à 800 m2.

Commerces d'alimentation, librairies, garages, magasins de vêtements et autres fleuristes pourront de nouveau accueillir des clients. La mesure sera toutefois appliquée de façon sensiblement différente dans les seize Etats-régions du pays, et de nombreux commerces resteront encore porte close dans la capitale Berlin lundi.

Dans le même temps, la chancelière Angela Merkel rappelle avec vigueur l'ordre à la prudence. Ce lundi matin, elle s'est dite «très préoccupée», lors d'une discussion avec les dirigeants du parti conservateur CDU, par un éventuel relâchement des Allemands dans le respect des restrictions sociales.

La dirigeante, dont la gestion de la crise est saluée par une écrasante majorité, a dénoncé les «orgies de discussions» sur une levée accélérée des précautions contre la pandémie, au détriment du dispositif progressif entamé lundi.


■ Singapour touchée par une vague

Singapour annonce un nombre record de plus de 1400 nouveaux cas de Covid-19. Jusuq'ici, la cité-Etat avait réussi à contenir la propagation du virus grâce à une stratégie de contrôle très stricte et de traçage des contacts avec les personnes infectées.

Mais depuis avril, le pays fait face à une deuxième vague. Il compte 8014 cas et 11 morts.

Le nombre de nouveaux cas a bondi dans le pays depuis que des campagnes de tests ont été lancées dans les foyers surpeuplés où vivent les travailleurs migrants, souvent dans des conditions insalubres. L'agence AFP rappelle que Singapour compte quelque 200 000 ouvriers du bâtiment, venus d'Asie du Sud pour la plupart, qui construisent pour quelque 400 à 500 dollars par mois les tours et centres commerciaux géants de la riche cité-Etat.


■ Kuoni annule les réservations à mi-mai

Le voyagiste Kuoni et les autres marques helvétiques du géant allemand DER prolongent l'annulation de tous les voyages à forfait et individuels prévus jusqu'au et y compris le 17 mai. Le groupe propose aux clients touchés de changer leur réservation sans frais ou de se faire rembourser.

Le groupe écrit que «les conditions pour les voyages de vacances ne sont pour l'instant toujours pas remplies, malgré les premiers relâchements des dispositions relatives au coronavirus».


■ Une majorité de Suisses en faveur du masque obligatoire

Tamedia publie sur ses sites un sondage réalisé en ligne avant les dernières annonces du Conseil fédéral.

Six sondés sur dix sont favorables à ce que le port du masque soit obligatoire dans l'espace public dès qu'un nombre suffisant de masques de protection sera disponible.

Selon ce pointage, trois quarts des personnes interrogées sont par ailleurs favorables ou plutôt favorables à une obligation de vacciner une fois qu'un vaccin sera disponible. Une écrasante majorité (83%) a confiance dans l'action du Conseil fédéral.

Deux tiers des sondés (65%) estime en outre que les mesures prises par la Confédération ne causent pas des dommages trop élevés à l'économie par rapport à leur effet bénéfique sur la situation sanitaire. ll se dessine toutefois un certain Röstigraben, ce chiffre étant plus faible en Suisse alémanique (55%) qu'en Suisse romande (69%) et au Tessin (67%).

Les Alémaniques sont également majoritairement (61%) favorables à un retour à la normale immédiat ou progressif; les Romands, un peu moins (47%).


■ Reporter les JO déjà reportés?

Kentaro Iwata, professeur au département des maladies infectieuses de l'université de Kobe, déjà critique sur la gestion de la crise par le gouvernement japonais, se dit ce lundi «très pessimiste» sur la possibilité que les Jeux olympiques de Tokyo, déjà reportés d'un an, puissent avoir lieu en juillet 2021. «Honnêtement, je ne pense pas qu'il soit probable que les Jeux olympiques aient lieu l'an prochain» a-t-il lancé lors d'une conférence de presse en ligne.

Ces derniers jours, des doutes sont apparus sur la possibilité d'organiser le plus grand événement sportif mondial même une année plus tard.

«Les Jeux olympiques nécessitent deux conditions: contrôler le Covid-19 au Japon et le contrôler partout ailleurs, car il faut inviter des athlètes et des spectateurs du monde entier», a souligné Kentaro Iwata.

«Le Japon pourrait être en mesure de contrôler la maladie d'ici l'été prochain, et je l'espère, mais je ne pense pas que cela pourra se faire partout sur la planète et je suis donc très pessimiste sur une organisation des Jeux olympiques pendant l'été 2021», a-t-il ajouté.

La seule éventualité serait selon lui une organisation des Jeux revue à la baisse, par exemple «sans spectateurs ou avec une participation très limitée».


■ La Norvège rouvre ses crèches, non sans débat

La Norvège, où l'épidémie de nouveau coronavirus semble sous contrôle, rouvre ses crèches ce lundi, a constaté un journaliste de l'AFP sur place, un premier pas d'une levée lente et progressive des restrictions dans le royaume.

Cette réouverture, qui met fin à cinq semaines de semi-confinement pour les plus petits, est officiellement justifiée par des considérations sanitaires, car les enfants paraissent largement épargnés par le Covid-19, argument aussi utilisé par les autorités suisses.

Elle devrait faciliter le retour au travail des parents. Certains d'entre eux ont toutefois exprimé leurs craintes et ont lancé une campagne «Mon enfant ne doit pas être un lapin de laboratoire pour le Covid-19» – ainsi qu'une pétition en ligne qui recueillait plus de 28 000 signatures lundi matin.


■ La Nouvelle-Zélande va lever certaines restrictions

La Nouvelle-Zélande lèvera la semaine prochaine certaines des restrictions ordonnées pour combattre le nouveau coronavirus.

«Nous avons réalisé ce que peu de pays ont été capables de faire», a déclaré la première ministre Jacinda Ardern. «Nous avons arrêté une vague de dévastation».

Environ 1100 cas de covid-19 ont été enregistrés dans l'archipel, dont 974 qui sont guéris. La Nouvelle-Zélande, qui déplore 12 décès dus au nouveau coronavirus, a recensé lundi sept nouveaux cas sur 24 heures

Dans quelques jours, les entreprises considérées comme sûres auront le droit de rouvrir, de même que certaines écoles. Des restrictions sur les déplacements seront levées, et il sera possible de se réunir à dix pour certains événements comme les mariages et les funérailles. Les consignes de distanciation sociale, cependant, resteront en vigueur.


■ Le bilan mondial du début de semaine

Les Etats-Unis ont franchi dimanche le seuil des 40.000 morts du nouveau coronavirus, selon le comptage de l'Université Johns Hopkins. La barre des 30 000 décès avait été franchie trois jours plus tôt, jeudi.

Le bilan de l'AFP dimanche soir note que la pandémie a fait au moins 164 016 morts dans le monde, dont près des deux tiers en Europe, depuis son apparition en Chine en décembre.

Plus de 2 363 210 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires.