C’est un nouveau drame des migrants. Selon le quotidien autrichien «Krone», plusieurs dizaines de réfugiés – jusqu’à cinquante selon le journal – ont été retrouvés morts à bord d’un véhicule tracteur stationné sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute A4, au sud de Vienne. Selon les premières informations, les victimes seraient mortes asphyxiées.

La ministre autrichienne de l’Intérieur Johanna Mikl-Leitner a tenu ce jeudi après-midi une conférence de presse pour donner de plus amples informations sur les circonstances du drame. Elle a d’ores et déjà parlé «d’un jour sombre» pour l’Autriche. Ce drame, dit-elle, éclaire, «dans toute sa laideur, les méthodes méprisables de la mafia».

Vienne table sur l’arrivée de plus de 80 000 migrants cette année. L’Autriche, comme plusieurs pays d’Europe, fait face à un afflux massif de réfugiés en provenance de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan. Au sud de la capitale autrichienne, la situation dans le centre d’accueil de migrants de Traiskirchen illustre la crise à laquelle doit faire face l’Autriche. Le centre, prévu pour accueillir 1750 personnes, a abrité jusqu’à 4500 personnes en juillet. Dans un rapport, Amnesty International a dénoncé «des conditions de vie inhumaines».