Tabagisme

Aux Etats-Unis, le fléau du vapotage à l’école

Juul, ses e-cigarettes et son marketing agressif sont dans le collimateur du Congrès et des autorités sanitaires américaines. San Francisco a pris une mesure radicale

Fumer en douce des cigarettes électroniques en classe? La polémique fait rage aux Etats-Unis. La marque Juul, leader numéro 1 sur le marché américain des vapoteuses, est au cœur des crispations. Ses e-cigarettes ont la taille d’une clé USB et produisent très peu de vapeur. Elles sont donc très discrètes, s’apparentent à un «gadget cool», mais libèrent en revanche une plus grande concentration de nicotine. Les vapoteuses ne sont pas uniquement prisées des fumeurs traditionnels qui souhaiteraient progressivement réduire leur consommation: elles inciteraient également les jeunes à commencer à fumer. C’est bien là que se situe le nœud du problème.

Lire aussi: Comment une start-up a créé une épidémie