Le shérif adjoint du comté d’Orange (Californie) dans une manifestation de Black Lives Matter avec des insignes des Three-Percenters et des Oath Keepers, deux milices d’extrême droite, épinglés à son gilet pare-balles? La scène remonte à juin 2020. Il a fallu que des photographies déclenchent une polémique pour que son supérieur, qui apparemment ne s’en offusquait pas, réagisse.

Lire aussi: Christian Picciolini, ex néonazi américain: «J'avais des amis qui ont infiltré l'armée pour recruter»