Rassembler et rassurer. En baisse dans les sondages, Marine Le Pen donnait ce jeudi son premier grand meeting d’avant le deuxième tour au Parc des expositions d’Avignon. La ville qui a mis en tête au premier tour Jean-Luc Mélenchon (37%), désormais faiseur de roi dans ce second tour, est aussi le chef-lieu du département du Vaucluse, département qui a voté largement Le Pen (29%) et qui abrite régulièrement les meilleurs scores du Rassemblement national (RN). Plusieurs mairies y sont dirigées par le parti. L’occasion de jouer à domicile, tout en cherchant à convaincre un des plus gros réservoirs de voix atteignable pour Marine Le Pen, celui des «insoumis». La petite expérience du parti aux manettes des villes locales peut y contribuer.