«Des avions de l’armée de l’air israélienne ont visé un site d’activité terroriste dans le centre de la bande de Gaza, ainsi qu’un tunnel dans le nord» de ce territoire, indique l’armée dans un communiqué. «Des frappes directes ont été confirmées. Ces sites ont été visés en réponse aux tirs de roquettes sur Israël mercredi», poursuit-elle. «Deux roquettes tirées à partir de Gaza ont explosé dans un champ, dans la région d’Eshkol», avait affirmé mercredi soir un porte-parole de l’armée, précisant qu’elles n’avaient fait ni victimes ni dommages.

Mercredi matin, une roquette tirée depuis le nord de la bande de Gaza s’était déjà abattue sur le sud d’Israël, dans le secteur de Shaar Haneguev, sans exploser ni faire de blessés ou dégâts, selon une porte-parole de la police israélienne. Ces tirs font suite à deux raids de l’aviation israélienne contre la bande de Gaza, qui ont fait mardi un mort et une vingtaine de blessés palestiniens.

L’armée israélienne avait alors affirmé avoir «visé et touché» des membres de la mouvance jihadiste internationale, un réseau incluant des Palestiniens et des Egyptiens.