Il pleut sur Washington. Derrière des grilles noires et des palissades blanches, alors qu’un ballet de grues s’active, la Maison-Blanche ressemble à un immense camp retranché. A l’intérieur, Donald Trump se cramponne au pouvoir, fulmine et tweete de manière frénétique. Il refuse toujours d’accepter la défaite et se repose sur un bataillon d’avocats pour la contester. Etrange fin de règne.

Lire aussi: A Washington, entre soulagement post Trump et inquiétude