Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Dans une librairie à Montpellier, ce lundi 25 janvier 2016.
© GUILLAUME HORCAJUELO

Revue de presse

Nous avons aimé que Sarko écrivît un livre pour passer à confesse

«La France pour la vie» de l’ex-locataire de l’Elysée déclenche un torrent de moqueries. Faciles, mais plutôt drôles en cette période de déprime française

Bien sûr, il y a ce chic usage du subjonctif imparfait dans «la confidence vacharde», telle que l’a repérée Le Point: «Je n’ai pas aimé, écrit-il, que l’on fît de Valérie Trierweiler le bouc émissaire idéal, car placée dans cette situation bancale dont elle n’était pas responsable, elle ne pouvait pas se défendre.» Bien sûr, il y a les adhérents du parti Les Républicains qui ont reçu ce courriel les invitant «dès à présent à précommander ce livre sur la Fnac, Décitre, Amazon, Glose, iTunes ou Globo».

Lire aussi: Le livre-confession de Nicolas Sarkozy (22.01.2016)

«Dans un parti qui s’apprête à organiser une primaire afin de désigner le futur candidat à la présidentielle», selon le site de France Télévisions, cela «n’a pas plu à tout le monde». Et surtout pas aux partisans «des principaux rivaux de Nicolas Sarkozy» – puisque c’est bien de lui dont on parle. «Alain Juppé et François Fillon, ont notamment relevé que leurs candidats n’avaient pas bénéficié d’une telle publicité en interne»:

Bien sûr, il y a surtout cette habile campagne commerciale que n’a pas manqué de souligner le site ActuaLitté. Sur les réseaux, elle s’est disputée avec des «moqueries faciles, dédaigneuses, et totalement justifiées. On peut les retrouver sur le mot-dièse #UnTitrePourSarkozy. Quelques exemples? Tous ne sont pas drôles, mais certains le sont – bien sûr! – énormément, et ça fait du bien de rire en ces temps de déprime française:

Bien sûr, il s’en est fallu de beaucoup pour que cela s’arrêtât là. Comme le relève notre confrère 24 heures, Twitter n’a plus cessé de «s’enflammer»: «Le hashtag #RéécrisLHistoireCommeSarko figurait encore dans le top 5 des plus utilisés dans la nuit de lundi à mardi»:

Bien sûr, il y a, relevée par tous les médias – et on en remet une couche, après Le Huffington Post: cette description, page 73, «où Nicolas Sarkozy fait état d’une «campagne d’une rare violence» opposant le président des Etats-Unis Barack Obama à son prédécesseur George W. Bush». Et cet «autre impair historique» commis lorsqu’il évoque «la mémoire de Nelson Mandela, resté emprisonné pendant 28 ans dans sa cellule de Robben Island. Souci: le héros de la fin de l’apartheid a bien été emprisonné sur l’île, mais uniquement pendant 18 ans, de 1964 à 1982. Ses dix autres années de détention ont été passées dans la prison de Pollsmoor»:

Bien sûr. Bien sûr. On chipote, et c’est si facile! Vous, par exemple, Antoine Adam (@Ant1Adam), n’avez-vous pas honte de vous souvenir, «comme Nicolas Sarkozy, […] de la virulente campagne qui avait opposé Jacques Chirac et Ségolène Royal»? Et vous, Nardine Morano (@NardineMorano) – démasquée par le justicier vengeur du Parisien – n’êtes-vous point cuistre d’inventer bassement cette page 54, où il «explique comment il a remporté l’élection présidentielle de 2012»?

Et vous, alors, Jean-Jacques Bourdin, n’êtes-vous pas dans le procès d’intention, comme le sous-entend Gala, lorsque, très remonté, vous twittez: «Nico­las Sarkozy avait promis de venir «les yeux dans les yeux»!!» Et encore: «Le goût de la revanche ne fait ni une convic­tion, ni une poli­tique.» Et de toute manière, vous vous moquez «qu’il vienne ou pas, d’autres assument le rendez-vous»:

Mais BFMTV s’est vengée. En reprenant un scoop de son pire ennemi, iTélé, généreusement livré par l’ancien porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste, Olivier Besancenot, qui s’est beaucoup amusé de cette sortie littéraire. Il a ainsi promis de «l’apprendre par cœur», mais sans vider ses poches (creuses, il l’a toujours dit): «Il n’est pas exclu que je le choure en librairie.» Oups. Bon, ajoute-t-il, «ce ne serait pas bien, ce n’est pas un bon exemple pour la jeunesse, si tant est que la jeunesse se rue en masse dessus». Peu courageux…

Et RTL France de venir à la rescousse. «Il n’en fallait pas plus pour que les internautes tombent sur l’ancien président français. «Il est amnésique», «il n’y connaît rien», «il a confondu Clinton et Reagan»… Mais Nicolas Sarkozy peut aussi compter sur de fidèles défenseurs sur les réseaux sociaux. Florence opte pour l’improbable coquille de l’imprimeur: «Expliquez aux gauchos que les erreurs d’impression ça existe, twitte-t-elle, et la campagne entre Romney et Obama fut violente.»

Bien sûr, il sera pardonné à l’imprimeur d’avoir confondu George W. Bush avec Mitt Romney. Bien sûr.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a