Mise à jour: Le gouvernement de Joe Biden a déposé plainte jeudi contre le Texas pour obtenir l'annulation d'une loi qui interdit quasiment tous les avortements dans cet Etat conservateur. Il considère que la loi est inconstitutionnelle.

«Presque anti-américain» et «pernicieux». La nouvelle loi contre l’avortement récemment entrée en vigueur au Texas a fait réagir Joe Biden. Choqué par l’encouragement à la délation, il est déterminé à la combattre, alors même que la Cour suprême a refusé de la suspendre. Le Ministère de la justice a promis lundi de protéger les cliniques texanes qui pratiquent des interruptions volontaires de grossesse. Mais aussi d’évaluer comment contrer la loi sur le plan juridique. Ce bras de fer est très inhabituel. L’administration Biden craint, en fait, que d’autres Etats s’engouffrent dans la brèche et portent un sérieux coup au droit à l’avortement.