Syrie

Bachar al-Assad se dit prêt à la tenue d'élections anticipées

Dans un entretien à une agence de presse russe, le chef de l'Etat syrien assure qu'il approuverait une élection – si le peuple le veut, précise-t-il

Le chef de l'Etat syrien Bachar al-Assad a indiqué être prêt à la tenue d'une élection présidentielle anticipée si le peuple en manifestait la volonté, dans un entretien à l'agence de presse officielle russe Ria-Novosti diffusé jeudi.

«Y-a-t-il une volonté populaire pour tenir des élections présidentielles anticipées? Si oui, je n'ai pas de problème avec cela», a dit Bachar al-Assad à l'agence, selon une transcription en arabe fournie par Damas.

Le mandat de Bachar al-Assad s'achève théoriquement en 2021, mais une feuille de route internationale visant à mettre fin à la guerre en Syrie prévoit des élections législatives et présidentielle d'ici 18 mois, ainsi que la constitution d'un organe de transition dans six mois et la rédaction d'une nouvelle Constitution.

Lire aussi: Russes et Américains ravissent les discussions sur la Syrie

Le rôle que Bachar al-Assad pourra jouer dans les nouvelles institutions reste le principal point de désaccord entre le régime et l'opposition.

Dans l'interview à l'agence russe, Bachar al-Assad a indiqué que tous les citoyens syriens auraient l'opportunité de voter pour la présidentielle. «Cela inclurait chaque Syrien, qu'il soit en Syrie ou en dehors (...) Chaque Syrien n'importe où dans le monde a le droit de voter», a-t-il dit.

Bachar al-Assad est devenu président en 2000 après la mort de son père Hafez qui avait dirigé le pays d'une main de fer pendant 30 ans. Il effectue actuellement un troisième mandat de sept ans. La présidentielle de 2014 avait été qualifiée de «farce» par l'opposition et les pays occidentaux.

Lire également: L’impasse humanitaire est totale en Syrie

Publicité