Pour les pro-avortement, la menace pourrait venir du Mississippi. La procureure générale de l’Etat, Lynn Fitch, demande officiellement, à travers un document judiciaire déposé jeudi, à la Cour suprême d’abroger le droit fédéral à l’avortement. Ou, en d’autres termes, d’annuler l’arrêt Roe v. Wade qui, depuis 1973, permet aux Américaines d’avorter jusqu’à la 22e semaine de grossesse environ. Très sensible, le débat a repris de plus belle sous la présidence Trump, le républicain ayant eu l’occasion de nommer trois juges conservateurs à la Cour suprême et d’ancrer la plus haute instance judiciaire du pays encore plus à droite. Les pro-Life obtiendront-ils cette fois gain de cause, après presque cinquante ans de lutte effrénée? La réponse devrait tomber vers la mi-2022.