La Chine a annoncé jeudi un nombre quotidien de nouveaux cas de contamination au coronavirus au plus bas depuis près d'un mois. La Commission nationale de la santé, qui fait office de ministère, a déclaré seulement 394 cas supplémentaires en Chine continentale lors des dernières 24 heures.

Lire aussi: Les chauves-souris chinoises, fabriques à nouveaux coronavirus

Les autorités de la province de Hubei (centre) ont ainsi fait état dans un premier temps de 628 nouvelles contaminations jeudi, avant de revoir ce chiffre. Elles ont annoncé que 279 personnes, comptées dans un premier temps comme contaminées, avaient finalement été déclarées négatives.

114 morts de plus en Chine

Un petit ajustement synonyme d'une augmentation quotidienne «nette» de seulement 349 cas par rapport au total de la veille, au niveau provincial. En dehors du Hubei, le nombre de nouveaux cas quotidiens chute progressivement, avec seulement 45 annoncés jeudi par la Commission nationale de la santé, soit 394 au niveau national. Soit le quart du chiffre annoncé la veille.

La Commission nationale de la santé a expliqué cette actualisation du nombre de cas dans le Hubei par le fait que certains patients, d'abord comptabilisés comme «confirmés» sur la base de simples radios pulmonaires, avaient depuis subi un test de dépistage ayant révélé qu'ils n'avaient pas contracté la maladie Covid-19.

Lire aussi: En Chine, les moyens de l’Etat policier pour lutter contre le coronavirus

Le ministère a indiqué que le nombre total de personnes infectées par le virus, apparu en décembre dans la province du Hubei (centre), dépasse désormais les 74 500. L'épidémie de nouveau coronavirus a tout de même fait 114 morts de plus en Chine continentale (hors Hongkong et Macao) au cours des dernières 24 heures, portant le bilan à 2118.

Premiers cas mortels sur le paquebot

Au Japon, deux malades issus du paquebot en quarantaine sont décédés, selon les médias nippons. Une femme et un homme octogénaires qui avaient été contaminés sont morts, ont rapporté la chaîne de télévision publique NHK et d'autres médias.

La confirmation de cette information par le ministère de la Santé n'a pu être obtenue dans l'immédiat. Il s'agirait des premiers cas mortels parmi les plus de 600 porteurs confirmés du virus sur le navire de croisière.