«Le président estime que le leadership américain sera sans doute plus efficace s’il participe à la fin du sommet de Copenhague le 18 décembre plutôt que le 9 décembre», a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs dans un communiqué.

Selon lui, Barack Obama a modifié ses projets suite à ses discussions avec d’autres dirigeants et en constatant les progrès dans les discussions destinées à aboutir à un accord sur le climat, enjeu du sommet de Copenhague.

«Il reste des questions importantes qui doivent être négociées pour parvenir à un accord, mais cette décision illustre l’engagement du président à faire tout ce qu’il peut pour aboutir à un résultat positif», a insisté M. Gibbs.

Plus de 100 chefs d’Etat ou de gouvernement ont déjà confirmé leur participation à la conférence de Copenhague du 7 au 18 décembre, dont l’objectif est de trouver un accord permettant d’enrayer le réchauffement climatique