Tout semble paisible dans les ruelles de cette petite localité du sud de l’oblast de Kharkiv, dont le nom ne pourra être divulgué. Alentours, la campagne vit au rythme des semailles et les paysans s’activent pour rattraper le temps perdu à cause de la guerre. Mais le calme est trompeur, car il se trame une opération militaire cruciale. Et le bourg endormi est l’un des deux centres névralgiques et logistiques de la contre-offensive imminente pour reprendre Izioum et désenclaver le Donbass. Cette bataille pourrait marquer un tournant dans la guerre en Ukraine. Car Izioum, moins de 50 000 habitants avant la guerre, revêt une importance stratégique capitale dans le projet russe de conquête du Donbass.