Grèves

Les Belges bloquent un dépôt pétrolier en soutien à la France

Le syndicat socialiste belge SET Ca bloquait ce mardi matin deux dépôts pétroliers dans le sud et l’ouest de la Belgique, par «solidarité» avec les grévistes français qui s’opposent à la réforme des retraites

Le syndicat socialiste belge Setca bloquait mardi matin deux dépôts pétroliers dans l’ouest de la Belgique, par «solidarité» avec les grévistes français qui s’opposent à la réforme des retraites.

«Le dépôt pétrolier Total Belgium de Feluy (sud-ouest, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière française, NDLR) est bloqué depuis mardi à 07h30 (05h30 GMT)», a précisé le syndicat socialiste. «Cette action s’inscrit dans une optique de solidarité avec les travailleurs français en grève», a ajouté le syndicat.

Un dépôt pétrolier appartenant à la société JP Martens et situé à Tertre, à une quinzaine de kilomètres de la frontière française, est lui aussi bloqué depuis 07h00 (05h00 GMT), a précisé à l’AFP un responsable du syndicat, Manuel Morais.

«Nous avions initialement décidé de ne bloquer que l’entrée et la sortie des camions français venant s’approvisionner à Feluy. Nous avions constaté l’augmentation des chargements de l’ordre d’environ 40 à 50 camions par jour», a expliqué un représentant syndical, Manu Morais.

«Nous avons donc exigé de la direction que celle-ci se limite aux chargements habituels, ce qu’elle refuse. Voilà qui montre clairement qu’elle prend position dans le conflit français, ce avec quoi nous ne sommes pas d’accord», a-t-il ajouté.

«Nous n’acceptons pas qu’on essaye de casser le mouvement en France par des circuits étrangers», a ajouté le responsable du Setca. «Il n’y a plus d’alimentation, ni pour la Belgique ni pour la France», a-t-il assuré.

Cette action pourrait affecter l’approvisionnement en Belgique, selon un autre responsable du Setca, Bertrand Delplanque.

Le syndicat socialiste de la fonction publique CGSP a par ailleurs menacé de bloquer la navigation sur la Lys et l’Escaut, deux fleuves qui relient la Belgique à la France, si des sociétés pétrolières françaises tentaient de s’approvisionner par ce biais, a-t-il indiqué à l’AFP.

Enfin, plusieurs personnalités belges de gauche et d’extrême gauche ont annoncé mardi la création d’un «comité belge de soutien aux travailleurs et aux jeunes en lutte contre le gouvernement sarkozyste».

Ce groupe baptisé «Belgique-France Solidarité!» appelle à manifester jeudi devant l’ambassade de France à Bruxelles et «envisage» de lancer un appel au «boycott des produits de luxe français, en particulier ceux de la firme L’Oréal de la milliardaire sarkozyste Liliane Bettencourt».

La France connaît des difficultés d’approvisionnement en carburant à la suite du blocage des raffineries et des dépôts pétroliers qui a commencé il y a plusieurs jours, dans le cadre d’un mouvement national de grèves contre une réforme du système de retraite.

L’Union française des industries pétrolières (Ufip) a indiqué lundi que plus aucun dépôt de produits pétroliers, en dehors de ceux situés dans les raffineries, n’était bloqué en France, mais les difficultés d’approvisionnement persistaient dans plusieurs régions.

Publicité