«Vous n’aurez pas de mal à repérer ma maison. Je suis le seul à avoir, dans mon jardin, des pancartes pour Biden-Harris.» Au téléphone, Ben Fountain a donné le ton. Depuis quatre ans, ce romancier basé à Dallas (Texas), dont plusieurs livres ont été traduits en français, observe avec effarement l’Amérique de Donald Trump. Le titre de son dernier ouvrage, Beautiful Country Burn Again («Un beau pays qui s’embrase de nouveau», Ed. Harper Collins), n’incite pas à l’optimisme. Et son sous-titre, Democracy, Rebellion, Revolution («Démocratie, rébellion, révolution»), dit l’ampleur du défi et des colères américaines sous-jacentes dans les urnes du 3 novembre. Entretien engagé.