L’essentiel

Nouveau record quotidien de décès (1.064) et de contaminations en Russie, où à peine un tiers des Russes se sont fait vacciner.

Hausse des décès et dégradation sanitaire cette semaine en Europe et aux Etats-Unis, après deux mois de décrue. Les États-Unis enregistrent le plus grand nombre de morts quotidiennes: 1703 en moyenne cette semaine. Le pays est devant la Russie (1011) et la Roumanie (389).

L’Europe compte cette semaine 16% de nouveaux cas répertoriés.

En Suisse, l’Office fédéral de la santé publique recensait ce vendredi 1288 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore trois décès supplémentaires et 36 malades ont été hospitalisés.

L’Agence européenne du médicament doit se prononcer en début de semaine prochaine au sujet du rappel du vaccin avec Moderna.

Retrouvez  notre suivi du vendredi 22 octobre.


■ Jets de pierres contre des policiers à Berne

Deux policiers ont été visés par des jets de pierres samedi après-midi à Berne, alors qu’ils intervenaient sur les lieux d’un accident. Plusieurs véhicules ont été endommagés, dont une voiture de patrouille, et une des personnes impliquées dans l’accident légèrement blessée, indique la police cantonale.

Les faits se sont produits vers 16h00 non loin du centre autonome de la Reitschule, où les assaillants se sont retranchés. Les clarifications menées sur place par la police se sont terminées vers 19h00, a-t-elle précisé.


■ Manifestation de milliers de participants à Berne, quelques débordements à la fin

Invitées par l'«Aktionsbündnis Urkantone» («Alliance des cantons primitifs») et l’association «Freie Linke Schweiz» («la gauche libre de Suisse»), plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées samedi à Berne pour une manifestation nationale contre les mesures anti-Covid. Des discours contre la loi Covid, soumise au peuple le 28 novembre, ont été prononcés sur la Place fédérale, remplie de monde. Les orateurs ont notamment exprimé leur refus du pass sanitaire, des déclarations acclamées par la foule.

Plusieurs centaines de participants s’étaient réunis auparavant sur la place de la cathédrale, d’où ils ont rejoint la Place fédérale, menés par les sonneurs de cloche, en chemise blanche, désormais figures habituelles de ces cortèges. Certains manifestants scandaient le mot «Liberté!».

La police était présente en nombre, bien visible aux endroits stratégiques et avec des patrouilles à bord de véhicules en ville. Le périmètre du Palais fédéral a été clôturé. Aucun incident notable n’a été signalé. Bien après 16h00, après la dispersion officielle de la manifestation, des incidents ont été signalés, des cailloux lancés contre les vitres de voitures les ont brisées.

Que les organisateurs se soient pliés aux conditions de la ville a suscité des dissensions dans le milieu des opposants aux mesures. Le mouvement «Massvoll», par exemple, n’était pas officiellement présent à Berne et distribuait des tracts en divers endroits de Suisse.

Une centaine de personnes, en majorité des jeunes, s’étaient parallèlement rassemblées à quelques centaines de mètres de là, sur l’Helvetiaplatz pour une contre-manifestation. Tous portaient des masques, a noté un correspondant de Keystone-ATS.


■ «L’UDC n’est pas opposée à la vaccination»

C’est ce qu’a déclaré le président de la formation Marco Chiesa lors de l’assemblée des délégués de l’UDC suisse, ce samedi à Montricher (VD). En revanche il a fustigé «l’arbitraire» du Conseil fédéral. «Les concepts d’hygiène fonctionnent. Les secteurs de la restauration, du sport et de la culture l’ont prouvé depuis des mois», a mis en avant Marco Chiesa sous la tente ouverte où se sont réunis les délégués, afin d’éviter toute restriction sanitaire. «Le Conseil fédéral doit à présent présenter une stratégie concrète pour une sortie progressive de la crise.»

Le président de l’UDC a critiqué les «contradictions» de la politique sanitaire du gouvernement et la division de la société entre «bons vaccinés» et «mauvais non vaccinés». Il a rappelé que le parti n’était pas opposé au certificat sanitaire pour les voyages ou les grands événements. «Hélas, la majorité du Conseil fédéral a transformé ce certificat en un outil de discrimination.»



■ Confinement envisagé pour les non vaccinés en Autriche, si les urgences risquent d’être saturées

Le quotidien autrichien Der Standard rapporte le contenu d’une visioconférence qui s’est tenue vendredi soir entre le gouvernement du nouveau chancelier Alexander Schallenberg et des responsables régionaux, à la suite de la hausse de cas constatée dans le pays. Il en est ressorti en dernier ressort que si les lits de soins intensifs dans les hôpitaux en venaient à être occupés à 30% par des patients Covid, les personnes non vaccinées devraient se mettre en quarantaine. Il y aura des exceptions comme pour aller travailler, ou pour faire ses courses, ce sera aux experts de préciser à quoi ce confinement pourrait ressembler.

Le Standard ajoute aussi cette précision du chancelier Schallenberg: «Une chose est également claire: il n’y aura pas de confinement pour ceux qui ont été vaccinés.» Une conférence de presse ce matin doit donner davantage de détails.


■ Manifestation contre les mesures sanitaires à Berne ce samedi midi

L'«Aktionsbündnis Urkantone» (l'«Alliance des cantons primitifs») et l’association «Freie Linke Schweiz» («la gauche libre de Suisse»), à l’origine de ce rassemblement, se sont engagées à respecter le concept de sécurité convenu et à suivre le parcours établi à l’avance du cortège. Les opérations doivent commencer à la mi-journée.

L’ambiance se durcit, à cinq semaines du vote sur la modification de la loi Covid.


■ Le Pérou dépasse le seuil des 200’000 morts

Le Pérou, qui a le pire taux de mortalité due au Covid-19 au monde par rapport à sa population, a dépassé le seuil des 200’000 morts du coronavirus, a indiqué vendredi le Ministère péruvien de la santé.

Le pays andin de 33 millions d’habitants a déjà enregistré plus de 2,2 millions de cas et compte 6065 décès par million d’habitants, le taux de mortalité dû au Covid-19 le plus élevé au monde, selon un décompte de l’AFP basé sur des chiffres officiels.

Bonne nouvelle, le nombre de nouveaux cas et de décès quotidiens diminue grâce à l’avancée de la campagne de vaccination, même si les autorités redoutent une nouvelle vague déclenchée par le variant Delta désormais prédominant dans le pays


■ Les cinémas font de nouveau rêver à Mumbaï

Les cinémas fermés en raison de la crise sanitaire ont commencé à rouvrir leurs portes vendredi dans la capitale du cinéma indien Mumbay (Bombay), où les spectateurs ont l’habitude de faire la queue pour voir le même film plusieurs fois, et où les stars jouissent d’un statut quasi divin. Vendredi, seuls quelques cinémas ont profité de l’autorisation d’ouvrir, projetant le nouveau James Bond et le film de super-héros américain «Venom» ainsi que des films plus anciens. Les cinémas étaient fermés depuis avril, et rouvrent avec une capacité de 50%.


■ Le Vietnam ouvrira Phu Quoc aux touristes vaccinés en novembre

Le pays cherche désespérément à relancer son industrie du tourisme après presque deux ans de fermeture. L’île de Phu Quoc avec ses plages de sable blanc, ses eaux cristallines, ses montagnes et sa jungle épaisse, située à 10 kilomètres environ du Cambodge, dans le golfe de Thaïlande, a attiré environ 670’000 visiteurs et gagné plus de 18 milliards de dollars grâce au tourisme international en 2019. Les autorités espèrent en faire un haut lieu du tourisme dans le style de Phuket en Thaïlande ou de Bali en Indonésie.

Les frontières du Vietnam sont fermées aux visiteurs internationaux depuis le début de l’année dernière et il n’y a pratiquement aucun vol commercial entrant dans le pays. Le pays a signalé plus de 880’000 cas de Covid-19 et environ 21’500 décès depuis le début de la pandémie. Moins de 20% de ses 100 millions d’habitants sont entièrement vaccinés.