Du recueillement, des larmes, de la douleur et de la colère. Ce sont des milliers de Libanais qui se sont retrouvés dans la partie est de Beyrouth, pour commémorer le premier anniversaire de la double explosion survenue au port de Beyrouth, le 4 août 2020. Une catastrophe qui avait causé plus de 200 morts et 6500 blessés. Alors que les autorités avaient décrété un jour de deuil national, plusieurs cortèges étaient organisés dans la capitale, pour finir de converger vers le port de Beyrouth.

En face du port, de grandes banderoles ont été déroulées sur les façades de ce qui ne sont plus que des squelettes géants d’immeubles. «Otages d’un Etat meurtrier», ou encore «Quatre millions de Libanais, assassinés, blessés, affligés, volés, kidnappés», pouvait-on lire en lettres blanches sur de grandes affiches rouge sang.