«Ils ont réalisé un effort extraordinaire pour documenter les crimes de guerre, les violations des droits de l’homme et les abus de pouvoir: ensemble, ils démontrent quel sens revêt la société civile dans la quête de paix et de démocratie.» C’est par ces mots que la présidente du Comité du Prix Nobel Berit Reiss-Andersen a annoncé vendredi matin remettre sa plus haute distinction à un homme et à deux organisations: Ales Bialiatski, Memorial et le Centre pour les libertés civiles à Kiev.