Cela fait quatre dimanches de suite que les Biélorusses sont dans la rue. Plus de 100 000 personnes ont décidé de sortir ce 30 août afin de dire «non» à la dictature d’Alexandre Loukachenko. La journée est symbolique, car celui qui dirige le pays depuis 1994 fête ce jour-là ses 66 ans. «Va-t’en, casse-toi!», ou «Sasha [le diminutif d’Alexandre], tu iras en prison!» font office de vœux d’anniversaire.

Lire aussi: La Biélorussie aspirée dans le conflit Est-Ouest