Les Etats-Unis vont-ils retirer plus d’un quart de leurs troupes installées en Allemagne d’ici à l’automne? Lundi, en milieu de journée, aucune confirmation ni aucun démenti de la part de la Maison-Blanche n’avait encore été apporté, trois jours après la publication d’un article du Wall Street Journal selon lequel le président Donald Trump prévoirait de retirer 9500 soldats sur les 34 900 présents actuellement et d’y limiter la présence militaire à 25 000 hommes. Du côté de la Chancellerie et du Ministère allemand de la défense, on restait distant, lundi, en refusant de commenter des allégations non confirmées. Même prudence du côté du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, qui évoque une «spéculation».

Lire aussi: Angela Merkel: «Peut-on encore discuter avec les Etats-Unis?»