Le nouveau coronavirus a fait plus de 50 000 morts au Brésil depuis le début de la pandémie, a annoncé dimanche le ministère brésilien de la santé. Il a également contaminé plus d'un million de personnes dans le pays.

Lire encore: Le Brésil publie des chiffres divergents sur le Covid-19

Le Covid-19 a fait 641 morts de plus en 24 heures au Brésil, portant le bilan total à 50 617 décès, a indiqué le ministère. Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé par l'épidémie derrière les Etats-Unis où le virus a tué plus de 120 000 personnes pour plus de 2,2 millions de cas.

La réouverture du Machu Picchu reportée

Au Pérou, le bilan de la pandémie a dépassé les 8000 morts, a annoncé le ministère de la santé, à quelques heures de la réouverture des centres commerciaux péruviens. Avec 184 décès au cours des dernières 24 heures, le bilan total a atteint désormais 8045 morts. Le nombre ce cas des contagions est passé à 254 936, avec 3598 nouveaux cas, a indiqué le ministère. La barre des 7000 morts avait été franchie par le Pérou mardi dernier.

Lire aussi la revue de presse: Maintenant, c’est l’Amérique latine qui paie le plus lourd tribut au Covid-19

C'est dans ce contexte que vont être rouverts lundi les centres commerciaux à travers le pays, après 99 jours de confinement. La reprise progressive des activités commerciales vise à relancer l'économie nationale, qui s'est effondrée d'environ 40% en avril en raison de la pandémie. Cette dernière a privé plus de deux millions de Péruviens de leur emploi.

En revanche, la citadelle inca du Machu Picchu, principal site touristique au Pérou, n'ouvrira pas le 1er juillet comme le gouvernement l'avait annoncé, a rapporté dimanche la presse locale, citant les autorités locales. La réouverture du site est retardée à cause de retards dans la mise en oeuvre des mesures de sécurité sanitaire et de la crainte des populations alentours d'une contagion du nouveau coronavirus, précise la presse.

Une hausse des contaminations en Argentine

En Argentine, le bilan de la pandémie a dépassé samedi les 1000 morts, a annoncé dimanche le ministère de la santé. Le nombre total des contaminations est de 41 191. Le taux de létalité, c'est-à-dire le nombre de décès rapporté au nombre de contaminations confirmées, est monté à 2,4%, soit 21,9 décès par million d'habitants.

Lire également: Le nombre de chômeurs va augmenter considérablement en Amérique latine

La courbe des contaminations est en train de monter en Argentine. Le président Alberto Fernández, 61 ans, a limité ses activités pour éviter d'être touché, sur le conseil de ses médecins. La mesure concernant le président a été prise en raison de «la progression du nombre de cas positifs enregistrés dans la zone métropolitaine de Buenos Aires, qui montre une augmentation significative de la circulation virale», selon le chef de l'unité médicale présidentielle.

Ces derniers jours ont été révélés plusieurs cas de contamination au Covid-19 touchant des fonctionnaires et des dirigeants politiques du pouvoir et de l'opposition.