La biologie pour terrain de jeu

Heike Krebber, chercheuse en biologie moléculaire

Heike Krebber, 42 ans, fait partie des six scientifiques distingués cette année par le Prix Heinz Maier- Leib­nitz, l’une des distinctions les plus importantes attribuées par l’Etat fédéral aux meilleurs chercheurs par­mi la relève scientifique. Biologiste à l’Institut de biologie moléculaire de Marburg, Heike Krebber et son équipe ont mis en évidence un mécanisme cellulaire essentiel à la traduction de l’information génétique en protéines. L’hélicase ARN 5, associée à deux facteurs déjà connus, contribuerait à l’optimisation de la traduction des informations génétiques, ce qui est un pas important dans la compréhension du développement de cellules cancéreuses ou de maladies neurodégénératives. Dans ses programmes «BioFuture» et «NanoFuture», l’Allemagne n’hésite pas à confier la direction de groupes de recherche à de jeunes scientifiques. Les divers prix de l’Etat fédéral et des Länder destinés aux jeunes talents bénéficient d’une dotation annuelle de 108 millions d’euros. L’Allemagne multiplie aussi les efforts pour attirer de jeunes chercheurs internationaux. Le pays, qui consacre 2,5% de son PIB à la R & D, s’attaque désormais à l’un de ses points faibles: la conversion plus rapide de ses découvertes en produits, services et procédés industriels. Le cas de la technologie du MP3, mis au point par le professeur Karlheinz Brandenburg, dans son Institut d’Illmenau, mais commercialisé aux Etats-Unis, reste encore en travers de la gorge.