Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
epa05310329 The flag of the United Nations Climate Conference hoisted on the UN Campus in Bonn, Germany, 16 May 2016. The first UN Climate Conference since the Paris climate agreement is taking place in Bonn. EPA/MAJA HITIJ

Multilatéralisme

Bonn, la face la plus internationale de l’Allemagne

La cité rhénane abrite 20 organisations onusiennes et 150 ONG. Elle se présente comme la capitale mondiale du développement durable et s’adapte à une population de plus en plus diverse

Où en est l'Allemagne? Alors qu'Angela Merkel devrait être réélue dimanche pour un 4e mandat consécutif, Le Temps a sondé le pays et vous propose toute la semaine de revenir sur les grands défis qui attendent la plus grande puissance européenne

Lire aussi

S’il fallait parler de l’envergure internationale de l’Allemagne, difficile désormais d’éviter Bonn. Cette ville de 320 000 habitants, qu’on croyait vouée à un destin plus provincial, s’est donné un destin international depuis la décision de juin 1991 de déplacer la capitale de la cité rhénane à Berlin. Elle abrite aujourd’hui vingt organisations onusiennes. Parmi les plus visibles, le secrétariat de la Convention-Cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui accueillera à Bonn du 7 au 16 novembre prochain le sommet mondial sur le climat (COP23).

Genève avait cherché à s’attirer les sièges de plusieurs conventions désormais établis à Bonn, notamment celui de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage. La concurrence entre Bonn et Genève est réelle. Voici quelques années, une délégation importante emmenée par la maire de l’époque, Bärbel Dieckmann, avait fait la promotion de Bonn lors d’une réception sur la terrasse du bâtiment de l’Organisation météorologique mondiale. L’exercice n’avait que moyennement convaincu les personnes présentes, admiratives de la vue imprenable du lieu sur le Léman et le Mont-Blanc.

Quelque 150 ONG se sont aussi installées dans la cité de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Comme le soulignait Franz-Walter Steinmeier, l’actuel président allemand, «Bonn est la capitale mondiale du développement durable.» Porte-parole de la ville de Bonn, Monika Hörig relève que les organisations onusiennes ont pris possession des anciens bâtiments destinés aux parlementaires fédéraux dans l'UN Campus, qui emploie près de 1000 personnes. «Le caractère international de Bonn n’a cessé de se renforcer. Nous avons désormais quatre écoles internationales, de nombreux programmes bilingues et huit crèches internationales. Les offres de prestations faites à la population sont bilingues.» C’est avec le soutien nécessaire du gouvernement fédéral que Bonn continue de prospérer. La ville est désormais en lice pour accueillir l’Agence européenne des médicaments, qui doit quitter Londres en raison du Brexit…

Lire aussi: Bonn convoite le siège de l’Agence européenne des médicaments

Dossier
La nouvelle Allemagne

Publicité
Publicité

La dernière vidéo monde

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

Cela faisait 5 ans que le pays adepte des grandes démonstrations de force n'avait plus organisé ses «jeux de masse», où gymnastes et militaires se succèdent pour créer des tableaux vivants devant plus de 150 000 spectacteurs. Pourquoi ce retour?

La Corée du Nord organise le plus grand show du monde. Mais pourquoi?

n/a