Grande-Bretagne

Boris Johnson, un allié de Donald Trump à Downing Street

Le président américain se félicite de la victoire du nouveau premier ministre et s’immisce dans la vie politique intérieure britannique

Donald Trump n’en finit pas de se féliciter du succès de Boris Johnson. Quelques instants seulement après l’officialisation de la victoire de ce dernier à la tête du Parti conservateur mardi, le président américain se répandait sur son réseau social favori: «Félicitations à Boris Johnson de devenir premier ministre du Royaume-Uni. Il sera formidable!» Quelques heures plus tard, à un meeting électoral, il recommençait: «On a un homme vraiment bien qui va être premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson. Il est dur en affaires et il est intelligent. Ils disent: c’est le Trump du Royaume-Uni.»

Pas sûr que Boris Johnson, qui est officiellement devenu premier ministre mercredi après-midi, apprécie. La comparaison entre les deux hommes est pourtant inévitable. Les points communs sont évidents: étrange tignasse blonde, formules à l’emporte-pièce, facilité au mensonge, mais aussi vraie popularité et capacité à toucher des gens d’habitude peu intéressés par la politique… Tous les deux semblent aussi partager une même vision conservatrice. Ils sont pour le Brexit, les baisses d’impôts et flirtent avec l’extrême droite.