Pour en savoir plus au sujet de Boris Johnson et du Brexit, lire: 

Pendant toute la campagne pour la direction du parti conservateur, la question s’est posée: une fois au pouvoir, est-ce que Boris Johnson mettra à exécution ses promesses ou est-ce qu’il choisira de diluer son approche? En vingt-quatre heures, le nouveau premier ministre britannique a démontré qu’il avait clairement choisi la première voie, avec deux actes forts. Mercredi soir, il a nommé un gouvernement entièrement composé des Brexiters les plus durs, recréant autour de lui l’équipe qui a remporté le référendum de 2016. Jeudi, il a continué avec un premier discours à la chambre des Communes, où il défie ouvertement l’Union Européenne.