Un vent de changement pourrait-il enfin souffler sur la Bosnie-Herzégovine? Il y a un an, elle semblait au bord d’un nouvel éclatement. Le dirigeant serbe Milorad Dodik agitait l’hypothèse d’une sécession de la Republika Srpska (RS), «l’entité serbe» d’un pays toujours divisé, tout en se rapprochant des nationalistes croates qui réclamaient, pour leur part, une réforme de la loi électorale plus favorable à leur communauté.