Les armes sont partout. Il n’a pas plu depuis des semaines. Le silence qui règne dans les profondeurs du territoire brésilien n’est interrompu que par des rafales de vent et le bruit des camions transportant les matières premières qui alimenteront l’expansion de la Chine.