Royaume-Uni

Le Brexit peut-il encore avoir lieu le 31 octobre?

En dépit des revers essuyés ces derniers jours et malgré la loi l’obligeant à repousser le Brexit de trois mois, Boris Johnson promet qu’il ira de l’avant. Son principal opposant, le travailliste Jeremy Corbyn, laisse pourrir avec plaisir la situation

Après une dernière séance parlementaire aussi dantesque que grand-guignolesque, les députés britanniques ont infligé dans la nuit de lundi à mardi une sixième défaite en six votes à Boris Johnson. Ils ont rejeté sa volonté de tenir des élections législatives anticipées, souhaitant d’abord que le chef du gouvernement britannique demande officiellement aux Européens un report du Brexit. Le premier ministre jure qu’il ne le fera pas, mais promet aussi qu’il respectera la loi qui l’y oblige. Alors que la tension est légèrement retombée, le parlement étant désormais suspendu jusqu’au 14 octobre, tentative d’explication.

Que dit la loi adoptée par le parlement?