démographie

Brexit: les Polonais du Royaume-Uni convoités par des villes allemandes

La ville de Görlitz, en Saxe, a lancé hier une vaste campagne de communication à l’intention des Polonais vivant au Royaume-Uni. Le but est de les voir s’installer et soutenir l’économie et la démographie locales

«Bienvenue à la maison.» Le message est simple mais l’objectif osé. La petite ville de Görlitz, située à l’extrême est de l’Allemagne, en Saxe, à la frontière avec la Pologne, veut attirer l’attention du million de Polonais installés au Royaume-Uni et potentiellement désireux de rentrer sur le continent une fois le Brexit venu. Mardi 26 novembre, la ville a officiellement lancé une campagne en leur direction, via un site internet bilingue, une page Facebook et des publicités ciblées sur les réseaux sociaux, notamment dans les régions britanniques ayant le plus soutenu une sortie de l’Union européenne. Le site répond aux questions les plus fréquemment posées sur une installation en ville et présente le réseau local de crèches, d’écoles, ainsi que des offres d’emploi et des interviews d’entrepreneurs. «Nous voulons tourner le Brexit à notre avantage», lance dans un sourire Octavian Ursu, le maire de Görlitz.

La ville polonaise de Zgorzelec, située de l’autre côté de la rivière Neisse, participe elle aussi à cette vaste campagne de communication. Les deux cités travaillent depuis vingt ans de manière très étroite. «Quitter le Royaume-Uni constitue un défi pour les familles», reconnaît Rafal Gronicz, le maire de Zgorzelec. «Nos deux villes peuvent proposer des solutions à ces Polonais, en matière d’emploi et d’éducation, avec des écoles bilingues qui leur permettront de s’intégrer facilement. Leur installation ne signifiera pas seulement davantage d’argent dans les caisses de nos deux communes mais aussi un atout pour l’économie locale», ajoute-t-il.