États-Unis 

La brigade qui défie Donald Trump

Les élues démocrates victimes de tweets racistes du président américain incarnent non seulement l’aile gauche de leur parti, mais aussi une nouvelle manière de faire de la politique

«The Squad». Ou «La Brigade». Alexandria Ocasio-Cortez (New York), Ilhan Omar (Minnesota), Ayanna Pressley (Massachusetts) et Rashida Tlaib (Michigan), les quatre élues démocrates diabolisées par Donald Trump, se sont elles-mêmes affublées de ce surnom. C’était lors d’une séance photo commune, peu après leur élection au Congrès en novembre 2018. Depuis, «The Squad» fait fureur. Et se fédère surtout derrière Ilhan Omar, première victime des tweets racistes du président américain.

Lire aussi: Diviser pour mieux régner, la stratégie de Donald Trump