Faire payer les émissions de CO2 liées au chauffage des bâtiments, taxer les industries polluantes des pays tiers ou encore interdire la vente de voitures polluantes en 2035: c’est un paquet de législations tous azimuts que la Commission a mis sur la table ce 14 juillet, et dont elle prévoit le début de la mise en œuvre en 2026.