Un soulagement exprimé sans complexes chez certains, un peu plus discret chez d’autres. La nouvelle du départ de Boris Johnson a fait grand bruit jeudi au sein des institutions européennes, plusieurs eurodéputés laissant éclater leur joie, comme le Belge Guy Verhofstadt, inlassable combattant du Brexit, qui a salué la fin d’un règne digne «de Trump» et des relations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni qui ne pourront que s’améliorer.