Cibler à la fois la compagnie nationale Belavia en limitant encore son champ d’activité, mais aussi les compagnies aériennes des pays tiers qui transportent des migrants vers la Biélorussie pour qu’ils rejoignent l’Union européenne (UE). C’est ce qu’a proposé mardi la Commission pour aider la Pologne, mais aussi la Lituanie et la Lettonie, à faire face à de nouvelles arrivées de migrants. Au moins 2000 personnes attendaient mardi de passer la frontière polonaise.