La Commission européenne a estimé jeudi que trois millions de migrants devraient arriver d'ici à 2017 en Europe, ce qui aurait «un impact faible mais positif» pour la croissance. «Au total, trois millions de personnes supplémentaires devraient arriver dans l'Union européenne» de 2015 à 2017, a écrit la Commission, dans son rapport de plus de 200 pages de prévisions économiques.

Impact sur la croissance économique

L'afflux de réfugiés en Europe devrait avoir «un impact sur la croissance économique qui serait faible mais positif pour l'Union européenne dans son ensemble», a indiqué Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques, lors d'une conférence de presse.

Il a estimé que cet impact devrait «augmenter le Produit Intérieur Brut (PIB) de 0,2 à 0,3% d'ici 2017». Cette évaluation prend en compte les dépenses publiques supplémentaires, ainsi que l'apport de main-d'oeuvre supplémentaire sur le marché du travail, a précisé Pierre Moscovici.

Cet effet «de l'arrivée sans précédent d'un grand nombre de réfugiés» en Europe sera «plus important pour les pays d'accueil» et «dépend des politiques d'intégration», a-t-il ajouté. Cette évaluation "vient combattre un certain nombre d'idées reçues et conforter la politique du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker" (qui plaide pour la solidarité vis-à-vis des migrants), a poursuivi Pierre Moscovici.