Sans beaucoup de bruit jeudi, l’Iceda a été mise en service. Peu de presse et quelques tweets. En Suisse, seul 20 minutes fait vent de l’annonce. Pourtant, à tout juste 70 kilomètres de la frontière genevoise, sur le site de la centrale du Bugey, l’Iceda pour «Installation de conditionnement et d’entreposage de déchets activés» stocke désormais des déchets radioactifs pour les trois cents prochaines années, dont ceux des réacteurs en cours de démantèlement à Fessenheim dans le Haut-Rhin.