Deux affaires. Deux époques. Mais un point de convergence: le financement présumé illégal de deux campagnes présidentielles perdues et emblématiques des fractures de la droite française.