Ce chiffre-là pourrait faire sourire en ces temps de confinement et de drame sanitaire. Mais pour Olivier Versmisse, patron de la cave Olivier Vins face à la gare TGV Calais-Fréthun, il dit l’ampleur des changements engendrés par le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. «Jusqu’au 31 décembre, chaque citoyen britannique pouvait rapporter avec lui 120 bouteilles de vin dans sa voiture, plus 10 litres de spiritueux. Maintenant, la limite est fixée à 24 pour le vin. Le Brexit, pour nous, c’est ce précipice: une capacité d’achat divisée par quatre…»

Lire aussi: Bruxelles et Londres se quittent définitivement sur un accord historique