États-Unis

Des camps de la honte à la frontière mexicaine

Alors qu’élus et ONG dénoncent les conditions infligées aux migrants parqués dans des centres bondés, Donald Trump reste inflexible, malgré un scandale impliquant des gardes-frontières

Ils ne sont pas contents? Qu’ils restent chez eux! C’est la réponse de Donald Trump à la polémique sur les conditions de rétention des migrants à la frontière avec le Mexique. Les tensions sont vives en raison d’un nouvel afflux de clandestins et des centres surpeuplés. Sous pression, le gouvernement mexicain vient d’annoncer le déploiement «permanent» de la Garde nationale à la frontière avec le Guatemala, pour tenter de freiner les migrants en provenance d’Amérique centrale.

Lire aussi:La photo qui dit l'horreur des drames à la frontière mexicaine