L’essentiel

Après avoir baissé la limite de vaccination à 18 ans il y a trois semaines, le canton de Vaud la ramène à 16 ans

Retrouvez notre suivi de la journée de dimanche.


■ Joe Biden veut envoyer 20 millions de doses en plus

Le président américain va annoncer l'envoi d'ici fin juin de 20 millions de doses supplémentaires de vaccins anti-Covid-19 vers des pays tiers. Cette annonce porte à 80 millions le nombre total de doses promises par la Maison-Blanche. «Les Etats-Unis vont envoyer 20 millions de doses (...) pour aider les pays qui se battent face à la pandémie», a indiqué Jen Psaki, porte-parole de l'exécutif américain.

Interrogée sur les pays qui bénéficieront de ces vaccins, elle est restée évasive, promettant simplement des précisions sur les critères d'attribution «dans les prochains jours». Fin avril, Washington s'est engagé à fournir à d'autres pays 60 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca mais ce dernier n'a pas, à ce jour, reçu le feu vert des autorités sanitaires américaines et les envois n'ont donc pas commencé. Trois vaccins contre le Covid-19 sont actuellement autorisés par les autorités sanitaires américaines, ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson.


■ L'Allemagne va ouvrir la vaccination à tous les adultes

L'Allemagne ouvrira à partir du 7 juin la vaccination à tous les adultes, a annoncé lundi le ministre de la Santé, Jens Spahn. «Nous sommes convenus de lever le système de priorité le 7 juin, dans trois semaines, dans les cabinets médicaux, chez les médecins d'entreprise et dans les centres de vaccination», a-t-il déclaré à la presse, à l'issue de discussions avec ses homologues des 16 régions allemandes.


■ La délocalisation du WEF à Singapour n'aura pas lieu

La pandémie compromet les plans des organisateurs du Forum économique mondial. Après avoir renoncé à l'édition 2021 à Davos, ils se voient dans l'obligation de renoncer à la version délocalisée à Singapour, prévue du 17 au 20 août. Selon le quotidien Aargauer Zeitung, le fondateur Klaus Schwab et son équipe ont prévenu les principaux décideurs attendus sur place. Adeptes de la stratégie «zéro covid», les autorités locales ont durci les restrictions sanitaires face à une recrudescence des contaminations, en interdisant par exemple les rassemblements de plus de deux personnes à l'extérieur.


■ Le canton de Vaud abaisse la limite d'âge

Le canton de Vaud descend la limite d'âge de la vaccination à 16 ans, indique-t-il ce lundi après-midi. Le 26 avril, le gouvernement avait déjà abaissé la limite à 18 ans. Il précise que les plus jeunes peuvent obtenir la potion «dans quatre centres, situés dans les quatre régions du canton: au CHUV à Lausanne, à l’HRC (Hôpital Riviera-Chablais) à Rennaz, à l’EHC (Ensemble Hospitalier de la Côte) à Morges, et aux Etablissements Hospitaliers du Nord Vaudois (eHnv) à Yverdon».


■ 2650 nouveaux cas pendant le week-end

La Suisse compte lundi 2650 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, indique l'Office fédéral de la santé publique.

  • On déplore huit décès supplémentaires;
  • 60 malades ont été hospitalisés;
  • Durant les dernières 72 heures, les résultats de 64 564 tests ont été transmis;
  • Le taux de positivité s'élève à 4,10%;
  • Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 17 856, soit 206,55 nouvelles infections pour 100 000 habitants;
  • Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,84;
  • Les patients Covid-19 occupent 22,40% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 68,40%.

■ L’ameublement a plutôt profité de la crise, l’habillement a souffert

Le domaine de l’ameublement et de la décoration d’intérieur a enregistré une solide croissance l’an dernier, selon une étude du cabinet d’audit et d’études de marché GFK. Après des années de baisse, l’ameublement a affiché en 2020 une progression du chiffre d’affaires de 4,6% à 5,5 milliards de francs, un niveau atteint pour la dernière fois en 2014. Dans un contexte marqué par la fermeture des magasins en raison de la pandémie, les ventes sur internet ont pris l’ascenseur. De 6,6% (soit 350 millions de francs) du chiffre d’affaires total en 2017, leur part a augmenté à 14,5% (790 millions) l’année dernière.

A l’inverse, le domaine du prêt-à-porter et des chaussures a souffert. Son chiffre d’affaires a reculé l’année dernière de 16,4% à 6,8 milliards de francs, accélérant une tendance baissière observée depuis plusieurs années. Les ventes en ligne ont néanmoins gagné en importance, représentant désormais 29% du total, soit près de 2 milliards de francs..


■ Une nouvelle campagne d’informations sur la vaccination

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a lancé lundi sa nouvelle campagne d’informations sur la vaccination, intitulée «Ensemble pour la vaccination». La solidarité y est mise en avant afin que «tout le monde puisse, à terme, vivre à nouveau sans restrictions».

Le slogan est «Un geste du cœur pour tous», car chaque personne qui se fait vacciner contribue à endiguer la pandémie et montre que la santé des autres lui tient à cœur, indique l’OFSP dans un communiqué. La campagne sera diffusée par le biais de spots télévisés, d’affiches et sur Internet.


■ Un instantané: les Britanniques peuvent enfin partir en vacances


■ Au Japon, une large majorité ne veut pas des JO cet été

Plus de 80% de la population japonaise est opposée à l’organisation des Jeux olympiques cet été, selon un nouveau sondage publié lundi, à moins de 10 semaines de l’événement reporté l’an dernier à cause de la pandémie. Cette enquête d’opinion a été réalisée par le quotidien Asahi après la décision du gouvernement japonais vendredi d’élargir l’état d’urgence sanitaire à neuf départements du pays en proie à une quatrième vague épidémique.

Le sondage révèle que 43% des personnes interrogées souhaitent l’annulation des Jeux et 40% un nouveau report. Ces chiffres sont en hausse par rapport aux 35% qui soutenaient l’annulation lors d’une enquête du même journal il y a un mois et aux 34% qui souhaitaient un nouveau report. Seuls 14% sont favorables à la tenue des Jeux comme prévu cet été, contre 28% auparavant.

Les organisateurs de la manifestation ne cessent de répéter que des mesures antivirus très strictes, y compris des tests réguliers sur les sportifs et l’interdiction de spectateurs venus de l’étranger, permettront aux JO de se tenir «en toute sécurité».


■ L’Angleterre desserre l’étau

Réouverture des pubs et des stades, sous conditions: ce lundi, l’Angleterre franchit lundi une étape majeure de son déconfinement malgré l’inquiétude face à la progression du variant indien, susceptible de remettre en question la levée finale des restrictions.

Pays le plus meurtri d’Europe par la pandémie de coronavirus avec près de 128 000 morts, le Royaume-Uni a vu sa situation sanitaire nettement s’améliorer après un strict confinement durant l’hiver et une campagne de vaccination menée tambour battant.

Mais des poussées récentes du variant indien, surtout dans le nord-ouest de l’Angleterre, sont venues assombrir ce tableau.

Tout en demandant aux Britanniques d’être «prudents», le premier ministre Boris Johnson a estimé qu’il n’y avait, à ce stade, aucune raison de repousser l’assouplissement de lundi, avec la réouverture des pubs et restaurants à l’intérieur – les terrasses avaient rouvert en avril –, hôtels, lieux culturels et stades avec jusqu’à 10 000 spectateurs.

Interdites depuis de longs mois, les retrouvailles à la maison sont de nouveau autorisées – mais limitées à six personnes ou deux foyers maximum –, de même que les vacances à l’étranger, même si seules quelques destinations sont exemptées de quarantaine au retour.