L’horreur à son paroxysme. Après la récente fusillade de Buffalo (New York) – dix Afro-américains tués par un suprémaciste blanc –, le drame survenu mardi à Uvalde au Texas, petite ville de 15 000 habitants à une cinquantaine de kilomètres de la frontière mexicaine, replonge l’Amérique dans le cauchemar des tragédies découlant de la prolifération d’armes à feu. L’émotion est d’autant plus grande que 19 victimes sont des enfants âgés de 7 à 11 ans, tués avec deux enseignants.