Asie

Carrie Lam s’essaie au «dialogue» à Hongkong

Alors que les manifestations restent quotidiennes dans l’ex-colonie britannique, la cheffe de l’exécutif local a lancé mercredi une première discussion publique pour renouer le contact avec ses administrés

«L’heure est venue de discuter. Le but du dialogue n’est pas le dialogue, c’est le changement.» C’est par ces mots que Carrie Lam a lancé le débat public promis pour rétablir l’ordre, un engagement pris le 4 septembre parallèlement à l’annonce du retrait définitif du projet controversé à l’origine de la crise politique. L’exercice, exceptionnel, s’est révélé douloureux pour la dirigeante imposée en 2017 par Pékin à la tête de la région chinoise semi-autonome.

Lire aussi: Pourquoi la reculade de Carrie Lam n’apaise pas Hongkong