When They See Us fait renaître les démons du passé. Diffusée par Netflix, la série américaine réalisée par Ava DuVernay raconte l’histoire de cinq jeunes afro-américains et latinos de Harlem, dont quatre mineurs, accusés à tort, en 1989, du viol d’une femme blanche. Ils ont chacun purgé entre six et treize ans de prison. Le 19 décembre 2002, le vrai violeur passe aux aveux. Mais le mal était déjà fait. Ce n’est pas de la fiction, mais la réalité.

Lire aussi: «When They See Us», émouvant brûlot d’Ava DuVernay»