Inutile de redonner ici, dans le détail, les phrases prononcées par Emmanuel Macron lors de son intervention télévisée de mardi soir. Le contenu de son allocution, aussitôt décryptée par les médias, s’est résumé à une règle très électorale: un tiers de précisions, consignes et d’avertissements consacrés à la crise sanitaire, centrés autour de la nécessité d’une troisième dose rapide pour les plus de 55 ans. Et deux tiers d’affirmations destinées à la fois à rappeler ce qui a été fait sous sa présidence, et ce qui sera fait… S’il devait être réélu.