L'Union européenne exprime son «extrême préoccupation» à la suite des violations de la trêve dans le Haut- Karabakh, a déclaré dimanche le chef de sa diplomatie, Josep Borrell. Les 27 pays membres de l'Union «demandent instamment à toutes les parties de respecter l'accord (de cessez-le-feu) sur le terrain.» Josep Borrell a par ailleurs demandé aux parties en conflit «d'engager sans délai de réelles négociations sous les auspices» du groupe de Minsk de l'OSCE (Russie, France, Etats-Unis).

Plus de onze heures de négociations vendredi à Moscou n’ont accouché que d’un très bref répit entre les protagonistes du conflit dans le Haut-Karabakh. Dans la nuit de vendredi à samedi, le ministre des Affaires étrangères azerbaïdjanais a fait des allers-retours entre le lieu des négociations et son ambassade, probablement pour des consultations ultra-confidentielles avec le président, Ilham Aliev.